Loading
  • 06.98.10.32.51
  • contact@learning-sphere.com
  • France

Catégorie : Standards et normes

9 posts

Profitez de l’été pour découvrir le successeur de SCORM : xAPI

L’intérêt grandissant pour le nouveau standard « Experience API » (ou xAPI / TinCan) se confirme dans la communauté du Digital Learning.

Certains d’entre vous ont peut-être assisté à mes présentations lors du Digital Learning Day Paris organisé par IL&DI (http://digital-learning-day.com/) ou encore lors des Rencontres Scenari 2015 (http://scenari-community.org/rencontres2015/co/Accueil.html). J’y ai personnellement ressenti des réactions enthousiastes. N’hésitez pas à relayer ici même vos impressions.

Afin de prolonger ces premiers échanges et d’en créer de nouveaux, j’organise cet été les « xAPI Summer Sessions ». Le concept est simple : vous profitez d’une période un peu plus détendue pour découvrir xAPI. Le programme est le suivant :

–          28 juillet – Webinar organisé en partenariat avec Bsoco afin de poser les bases et de vous permettre de découvrir xAPI dans les grandes lignes.

–          25 et 26 août – 2 webinars intitulés « Innovez avec xAPI » déclinés en fonction de votre profil : donneur d’ordre ou prestataire/éditeur.

–          Enfin, tout l’été (ou presque), je vous propose des sessions privées sur RDV afin d’échanger concrètement sur vos projets.

Pour vous inscrire, c’est ici : http://knowledge-decision.com/xapi-summer.php

Et si vous vous mettiez à xAPI (TinCan) dès aujourd’hui ?

Pour ceux qui se demandent encore de quoi il s’agit, xAPI est le successeur de SCORM et doit répondre aux nouveaux enjeux de la formation digitale.

Ce standard connait actuellement un succès grandissant et il y a fort à parier que vous devrez vous y intéresser tôt ou tard. Alors pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui ?

Voici une compilation de ressources, événements, services et outils à votre disposition :

–          Si vous souhaitez commencer par quelques lectures accessibles pour vous familiariser, vous pouvez télécharger une série de publications ici : http://www.experience-api.fr.

–          Si vous préférez en parler de vive voix lors d’une conférence, je vous suggère les Digital Learning Day (http://digital-learning-day.com) le 23 juin 2015 à Paris, ou les rencontres Scenari 2015 (http://crzt.fr/tmp/r2015/co/Accueil.html) le 8 juillet 2015 à Lille.

–          Si vous pensez que votre équipe devrait se réunir pour faire le point, mieux comprendre xAPI et imaginer ses usages au sein de votre organisation, alors le programme de formation « xAPI Start ! » est pour vous : http://knowledge-decision.com/xapi-start.php.

–          Si vous savez déjà ce qu’est un LRS, alors vous serez peut-être intéressé par www.xLRS.fr.

–          Si vous souhaitez lire régulièrement des articles sur xAPI, alors vous devriez trouver votre bonheur sur ce blog : http://www.elearning-standard.com/fr/tag/xapi/

Nouveaux retours d’expérience sur le standard xAPI (TinCan/Experience API)

xAPI est un nouveau standard pour la formation digitale. Il succède à SCORM en comblant ses principales faiblesses, mais ouvre aussi de nouvelles perspectives.

Après une première phase d’expérimentation (cf. http://experience-api.fr), j’ai souhaité mettre en œuvre le standard xAPI de manière plus systématique : développement d’un LRS, tests de conformité, reporting, benchmark d’outils auteurs, développement de contenus xAPI, interopérabilité entre systèmes, etc.

Voici le premier d’une série d’articles dont le but est de partager mes retours d’expérience sur le sujet : http://www.elearning-standard.com/fr/nouveaux-retours-dexperience-sur-le-standard-xapi/.

Vos réactions sont les bienvenues !

10 bonnes raisons de s’intéresser à xAPI (TinCan)

Dans les mois ou années à venir, un nouveau standard nommé Experience API (ou xAPI, ou TinCan) va progressivement remplacer SCORM. Mais il ne s’agit pas d’une simple évolution technique. C’est la manière dont nous déployons et suivons la formation qui va changer !

Je vous propose un document présentant de manière synthétique les 10 changements qui auront le plus d’impact sur notre vision de la formation avec xAPI : http://experience-api.fr/publi.php?num=01

Utiliser SCORM en ménageant l’avenir

Le standard xAPI (Tin Can) est annoncé comme le successeur de SCORM. Il est donc légitime de se demander s’il faut continuer à utiliser SCORM. Pour l’instant, la réponse est oui car l’adoption d’xAPI n’en est qu’à ses balbutiements. En dehors de cas très spécifiques, vous devez donc continuer à utiliser SCORM, à condition toutefois de prendre quelques précautions…

Lire la suite…

« SCORM Lite », une utilisation « intelligente » de SCORM

Vous le savez surement, SCORM définit certaines règles mais laisse par ailleurs beaucoup de libertés de mise en œuvre.  Par exemple, chaque LMS propose ses propres paramétrages, sa propre interface de navigation, ainsi que ses propres rapports de suivi. De la même manière, chaque projet e-Learning a potentiellement ses propres besoins liés à SCORM : paramétrages particuliers et suivi personnalisé notamment.

Dès lors, comment satisfaire aux besoins d’un projet lorsque l’on utilise une plateforme qui a elle aussi ses partis pris ?

Lire la suite…

Dossier « SCORM expliqué aux non-techniciens »

La question des standards (SCORM, AICC, TinCan/xAPI) est essentielle en e-Learning et ce n’est pas un sujet réservé aux techniciens !

Leur impact vous concerne, que vous soyez impliqué dans la conception, le développement ou l’exploitation d’un dispositif e-Learning.

C’est dans cet esprit que je vous propose une série d’articles qui se veulent très concrets et abordables :

Standards eLearning (SCORM, AICC, etc.) : où en est-on ?

8 ans déjà !

Cela fait 8 ans que les principaux standards du eLearning (SCORM et AICC) n’ont pas subi de modification majeure. Le dernier né, SCORM 2004, a certes connu quelques révisions (4 éditions), mais rien de très significatif.

Pire : dans bien des cas, c’est son prédécesseur (SCORM 1.2) qui est appliqué, faute d’une adoption généralisée de SCORM 2004. Quant à AICC (on devrait dire AICC CMI-1), il reste utilisé dans quelques cas spécifiques auxquels SCORM ne répond pas.

Depuis 8 ans, nous nous accommodons donc de cette cohabitation entre 3 standards supposés faire à peu près la même chose.

Mais au fait, que sont-ils supposés nous apporter ?

J’irai directement à l’essentiel : SCORM et AICC ont été inventés pour assurer la traçabilité des activités pédagogiques. D’accord, mais pourquoi tracer ?

Dans certains cas, parce que c’est obligatoire pour des raisons de règlementation. C’est d’ailleurs la raison d’être d’AICC CMI-1, standard issu d’un monde aéronautique très contrôlé. Mais ce cas de figure ne représente aujourd’hui pas la majorité des situations.

Dans d’autres cas, ce sont les raisons pédagogiques qui prévalent. En d’autres termes, suivre la progression de l’apprenant pour pouvoir l’accompagner, par des moyens automatiques ou humains. L’intention est noble. Mais livrez-vous à un petit exercice : faites un sondage auprès des pédagogues que vous connaissez et demandez leur ce que SCORM ou AICC leur apporte ? Les réponses devraient varier entre réaction dubitative, ignorance du sujet et rejet catégorique d’un sujet trop technique.

Le constat est donc assez dur : en dehors des situations où la traçabilité est une obligation, les possibilités de SCORM et AICC sont sous-exploitées car incomprises. En d’autres termes, ces standards ont raté leur cible.

Une nouvelle vague de standards se prépare…

Avez-vous déjà entendu parler de Tin Can et CMI-5 ? Il s’agit de 2 nouveaux standards actuellement en préparation, dont l’ambition est de remplacer SCORM et AICC. Le premier – Tin Can – est développé par ADL, organisme à l’origine de SCORM. Le second – CMI-5 – est développé par l’AICC, organisme à l’origine d’AICC CMI-1.

Ces 2 standards tentent de répondre à des constats assez simples :

  • Les contenus pédagogiques ne sont plus nécessairement joués dans un navigateur : pensez aux applications pour mobile, voire aux simulations et autres Serious Games immersifs, installés sur votre ordinateur.
  • Les types d’activités pédagogiques varient fortement en forme et en complexité. Les données de suivi spécifiées par SCORM et AICC doivent donc évoluer, par exemple pour prendre en compte les activités informelles ou refléter la richesse des interactions d’un Serious Game.
  • Les apprenants n’évoluent pas dans un seul environnement d’apprentissage, mais dans une multitude de systèmes plus ou moins formels (ex. un LMS, Facebook, des blogs, etc). Cette diversité d’expérience devrait pouvoir être suivie et synthétisée sous forme de rapports.

Que faut-il en penser ?

Les futurs standards prennent donc en compte un univers numérique qui a fortement évolué. Il sera ainsi possible de rendre compte de pratiques pédagogiques plus diverses, plus complexes, prenant place dans un environnement technologique plus moderne. C’est une bonne chose.

Toutefois, je jugerai de la performance de ces standards en leur capacité à ne pas reproduire les erreurs de leurs prédécesseurs. En d’autres termes, il ne suffit pas d’offrir de nouvelles possibilités. Encore faut-il qu’elles apportent une réelle valeur ajoutéeet qu’elles soient comprises de l’ensemble des acteurs du eLearning (éditeurs, auteurs, pédagogiques, techniciens, etc).

Pour plus d’informations sur ce sujet

Pour aller plus loin : « Standards eLearning : Le Blog » – www.elearning-standard.com