L’action baptisée « Employabilité 2.0 » a été menée entre l’été 2010 et le printemps 2011 par la Webschool de Tours, en partenariat avec le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, Le Bureau d’Information Jeunesse d’Indre et LoireAssociation de Formation Professionnelle Polytechnique de Touraine etEcole de la 2ème Chance Tours Val de Loire.

Ce projet a reçu un financement du Fonds Social Européen dans le cadre de la Mesure 4.2.3.

Cette action s’était donnée comme objectif de diversifier et enrichir les outils d’accompagnement des opérateurs qui travaillent avec les publics en insertion professionnelle et notamment les jeunes dans le cadre de dispositifs d’accompagnement vers l’emploi.

L’action comprenait trois axes de travail :

Axe 1 : la formation et l’accompagnement de deux groupes de personnes en situation d’insertion professionnelle : 16 personnes, réparties en deux groupes ont été concernées. Chaque participant a pu bénéficier de dix séances d’une demi-journée (1), réparties entre octobre 2010 et janvier 2011.

Axe 2 : une formation-action à destination des professionnels qui travaillent avec le public visé : dix professionnels se sont inscrits à l’action qui s’est déroulée de septembre 2010 à janvier 2011 sur sept séances d’une demi-journée. Le principal objectif était de permettre aux accompagnateurs de s’approprier la démarche afin de pouvoir accompagner leur public. Chaque participant a pu construire son ePortfolio et s’approprier les outils numériques.

Axe 3 : la rédaction d’un guide méthodologique formalisant la démarche ePortfolio. Le transfert méthodologique s’est concrétisé par la rédaction de d’un guide (2) qui est le fruit de l’expérimentation et qui reprend la démarche mise en œuvre. La Webschool a également consacré une conférence sur le thème de l’employabilité et le Web2.0 qui s’est déroulée au mois de novembre 2010.

Les actions ont été animées conjointement par Hervé Breton, directeur d’études HBNEO et Rémi Lévy, chef de projet de l’action pour le compte de la Webschool de Tours.

Pour chacun des groupes, la méthodologie d‘accompagnement au portfolio s’est structurée en quatre étapes :

  1. Recensement et collecte des pièces justificatives : les participants ont collecté les traces et pièces justificatives de leur parcours professionnel.
  2. Recensement des expériences professionnelles de manière chronologique.
  3. Analyse de situations professionnelles et identification des connaissances et compétences.
  4. Délibération par le candidat sur les éléments collectés pour valorisation dans le cadre du CV et des éléments socialisés du portefeuille de compétences.

L’accompagnement dans la familiarisation des outils numériques et des médias sociaux s’est porté principalement sur l’environnement Google. La démarche a été conduite en quatre étapes :

  1. Inscription sur Google via l’ouverture d’un compte sur la messagerie Gmail.
  2. Appropriation des outils Google-documents.
  3. Appropriation des outils Google-sites.
  4. Structuration de l’ePortfolio et socialisation par le relais des médias sociaux.

Résultats de l’action

Au terme de l’action, une évaluation par questionnaire a été réalisée auprès des participants.

  • 71% des personnes ont découvert des expériences importantes qu’elles avaient oubliées.
  • 88% des personnes ont appris qu’elles pouvaient mieux décrire leurs compétences.
  • 66% ont trouvé la formation plutôt intéressante et 22% l’ont trouvée très intéressante.

Concernant les outils numériques :

  • 75% ne connaissaient pas les outils Google ;
  • 55% ont trouvé l’utilisation des outils plutôt simple ou très simple et 44% plutôt difficile.

L’analyse de l’action a permis de formuler les préconisations suivantes :

  • développer des méthodologies de type carnet de bord et tenue d’un blog pour s’appuyer sur les activités du quotidien ;
  • évaluer avec minutie au démarrage de l’action, les compétences numériques de base (prévoir si nécessaire une formation préalable pour l’usage des logiciels et navigation sur le web) ;
  • accorder une attention particulière au « téléversement » de documents personnels sur la toile ;
  • ajuster les modalités d’accompagnement selon le niveau de maîtrise des outils numériques ;
  • prendre en compte le degré de familiarité des bénéficiaires aux approches dites de « retour sur l’expérience » ;
  • – prendre le temps d’un accompagnement individuel sur chacune des étapes de la construction du portefeuille de compétences.

Quelques préconisations pour la mise en place d’une telle démarche :

  • séquencer la démarche selon les étapes suivantes : appropriation des outils numériques , appropriation des outilsePortfolio (dans notre cas, outils Google, accompagnement à la démarche Portefeuille de Compétences, socialisation et utilisation des médias sociaux.
  • ajuster la durée nécessaire à chaque étape en fonction des niveaux de maitrise des outils ;
  • – mener avec les participants une véritable réflexion sur les enjeux « d’exister en ligne » et de « gérer son identité numérique ». Ceci étant particulièrement vrai pour les publics ciblés dans ce projet.

Article rédigé conjointement par Hervé Breton et Rémi LEVY – mai 2011

——-

(1)  Le programme prévoyait huit séances, deux séances ont été ajoutées après une évaluation intermédiaire – le programme est disponible sur le site du projet.

(2) Ce guide sera bientôt téléchargeable sur le site : www.employabilite2point0.fr,